SANTE

Perte d’autonomie des personnes âgées : plusieurs solutions

By  | 

Au fur et à mesure que l’on prend de l’âge, on perd petit à petit de l’autonomie. Effectuer certaines tâches du quotidien peut s’avérer difficile. Certaines personnes âgées peuvent même avoir du mal à s’habiller, faire la toilette, se déplacer, etc. Que faire dans ce cas ? Heureusement qu’aujourd’hui, on a de nombreuses solutions à notre disposition.

Les aides techniques

Pour garder son autonomie, il faut effectuer quelques améliorations chez soi. Par exemple, si vous avez du mal à faire la toilette, vous pouvez installer chez vous des robinets à levier et utiliser une brosse à poignée large et articulée. Vous pouvez également adopter un siège de douche avec un rehausseur, un distributeur de dentifrice, etc.

Si vous avez du mal à vous déplacer, vous pouvez utiliser une canne, un monte-escalier, un déambulateur, un lève-personne ou un fauteuil roulant. Si vous avez déjà un fauteuil roulant manuel, vous pouvez l’améliorer en ajoutant un dispositif de motorisation électrique autonome et amovible.

Si vous avez des difficultés pour vous habiller, vous pouvez utiliser un enfile-bas, un crochet d’habillage et privilégier les vêtements pratiques avec des velcros et des élastiques. Si vous avez du mal à vous nourrir, adoptez des ouvre-bocaux, un tourne clef, une brosse à légumes, des gobelets anti-renversement, des couverts à manche épais, des bagues d’assiette…

Pour communiquer facilement, selon vos capacités, vous pouvez adopter un amplificateur de sonnerie, un système de téléalarme ou un téléphone fixe à larges touches à installer dans chaque pièce de la maison.

Bref, les aides techniques sont variées et vous pouvez vous renseigner auprès de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie ou CNSA pour déterminer celles qui vous conviennent. Toutefois, avant d’acheter certains matériels et appareillages, il est toujours conseillé de demander l’avis d’un professionnel dans le domaine ou d’un ergothérapeute.

Les autres types d’aides

Si ces aides techniques ne vous suffisent pas, vous pouvez chercher d’autres solutions. Vous pouvez par exemple réaliser des travaux de rénovation dans votre maison et adapter les différentes structures en fonction de vos besoins et de vos capacités pour éviter les accidents et pour faciliter vos déplacements. Si vous ne disposez pas d’assez de moyens pour rendre votre maison plus accessible, sachez que de l’État et d’autres organismes peuvent vous aider à financer entièrement ou une partie des travaux d’accessibilité. L’Anah peut par exemple offrir une aide pour les frais d’installation de monte-escalier.

Vous pouvez aussi faire appel à des services d’aide à domicile, par exemple une femme de ménage, un infirmier, un garde de nuit ou une assistante à domicile. Si le maintien à domicile ne vous convient pas, vous pouvez choisir un hébergement temporaire dédié aux personnes âgées en perte d’autonomie ou une maison de retraite.

Actuellement, il existe également des établissements dotés de structures spécifiques qui accueillent à temps partiel, par exemple pendant la journée seulement, les personnes âgées ou les malades en perte d’autonomie. Enfin, il y a aussi les familles d’accueil, les foyers-logements à louer et les résidences de services qui disposent d’une cellule thérapeutique médicale.

You must be logged in to post a comment Login